Chacun son tour

L’équipement

Après avoir défini l’itinéraire et acheté vos billets de transport, il ne vous reste plus qu’à faire votre sac. Et autant dire que s’équiper pour un tour du monde n’est pas chose facile…

1 – Le sac à dos

P1000095 P1000096

C’est bien entendu l’accessoire indispensable à tout baroudeur digne de ce nom. Pour le choisir, vous ne devez rien laisser au hasard. Et pour cause : un sac trop grand et vous aurez trop de poids à porter, un sac trop petit et vous ne pourrez pas rentrer toutes vos affaires. Le principal étant d’avoir un sac proportionnel à votre taille, afin que la charge soit bien équilibrée. Quant au prix, il dépendra ensuite des options que vous souhaitez avoir (tissu imperméable, bretelles matelassées ou encore dos renforcé) et de la marque de vos produits (un Osprey vaudra toujours plus cher qu’un Quechua). 

Pour ma part, j’ai opté pour un Deuter Air Contact 50 Litres qui est extensible de 10 litres. Il est compact, léger (2,5 kilos) et doté d’une technologie anti-transpirante qui dissipe l’humidité (parfait pour voyager dans les pays chauds). Dernier point positif : il est equipé d’une housse facilement accessible pour le protéger dans les transports ou quand il pleut.

2 – Les vêtements

Equipement-tour-du-monde

Fini les escarpins, le rouge à lèvre « tendre passion » et les tenues disco ! Place aux chaussures de randonnée, aux vestes softshell, et aux débardeurs mérinos. Des produits qui font peur, mais qui seront pourtant vos meilleurs alliés durant votre voyage (sauf si vous sortez en boite de nuit). Pour ne pas ressembler à une athlète tout droit sortie d’un catalogue Quechua, ni à une touriste américaine égarée en micro short dans la jungle laotienne, j’ai opté pour un mix entre des vêtements de qualité ultra respirant et d’autres plus classiques pour être en mode « cool ». Quitte à acheter sur place pour adapter ma garde robe (enfin, c’est un bien grand mot). Et pour ne pas m’encombrer, j’ai choisi d’apporter le moins d’affaires possibles.

Mon attirail est donc restreint avec 2 pantalons (un technique et un en coton), 2 shorts, 1 blouse à manche longue, 4 tee-shirts (dont un respirant), 1 sweat shirt, 1 veste softshell, 1 étole, 1 maillot et de quoi tenir quatre jours pour les dessous (oui oui, vous avez bien lu..).

3 – Le matériel

Materiel-tour-du-monde

Ici, même constat que pour les vêtements. On emporte l’utilitaire. Le plus difficile étant de choisir le nombre et le type de chaussures à emporter. Si la majorité des baroudeurs en prennent trois, certains préfèrent en prendre deux pour s’alléger un maximum. Pour ma part, j’ai opté pour une bonne paire de chaussure de randonnée (indispensable pour marcher en montagne ou dans la jungle), une paire de Birkenstock pour vadrouiller partout sans me casser le dos, et une paire de tennis pour les sorties et les transports.

Quand au reste de l’équipement, vous trouverez un masque (pour le snorkeling), des épingles à linge et de la corde pour étendre facilement les vêtements, des sachets de congélation (pour ranger les papiers par exemple), une gourde de 70 cl, une multiprise et une lampe frontale. Autre indispensable : un sac à dos de 25 l pour les courtes randonnées.

Pour ne pas dépérir en auberge de jeunesse, pensez également aux boules quies, au masque pour les yeux, au coussin gonflable, au papier toilette, et au sac de viande en soie (très utile si la literie est cra-cra).

Et pour protéger tous ces petites choses, deux cadenas à code et un pacsafe qui permet d’accrocher votre sac n’importe où afin d’éviter les vols.

4 – La trousse de toilette

Trousse-de-toilette-tour-du-monde

Là encore, pas de chichis mesdames ! On ne prend que le nécessaire, et on prie pour ne pas revenir avec une peau de serpent et des boutons pleins la figure. De toute façon, vous n’aurez pas besoin d’un rouge à lèvre pour visiter les temples d’Angkor ou effectuer un trekking dans les Anapurnas.

Ma trousse se compose donc : d’une brosse à cheveux (faut quand même pas pousser), un savon, du shampoing, un déodorant (LA base), un dentifrice, une brosse à dent, un gel démaquillant, une crème hydratante, et deux rasoirs. Et, bon ok, un mascara, une ombre à paupière et un anti cerne (je n’ai pas pu me résoudre à le laisser de côté celui-la).

5 – La trousse à pharmacie

Trousse-a-pharmacie-tour-du-monde

Contrairement aux posts ci-dessus, ici, on ne lésine pas sur la quantité. La santé d’abord ! Pour être certain de ne rien oublier, allez chez votre médecin. Selon vos destinations, il sera le plus à même de vous conseiller d’acheter tel ou tel médicament. Surtout, vous pourrez peut être vous faire rembourser certains produits.

Pour ma part, j’ai du acheter : des pansements (classiques, compresses, pour les ampoules…), une crème solaire (pour ne pas ressembler à une écrevisse dés le début du voyage), un répulsif anti moustique (pour le corps et les vêtements), de la biafine, de la malarone, mes lentilles (ainsi que ma paire de lunette), du collyre, du micropur (quand il est impossible d’acheter une bouteille d’eau), un anti diarréthique (glamour, n’est ce pas ?), un antibiotique polyvalent, et un désinfectant local (du type biseptine).

Ainsi que des cachets pour les douleurs au ventre, les nausées, la fièvre, le mal des transports et la migraine.

Et d’autres accessoires comme un thermomètre, une paire de ciseau et des tampons.

4 comments

Add yours →

  1. Au top, pour parer à toutes les encombres

  2. Au top !! Tu es parée pour LA grande aventure !!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2017 Chacun son tour. Theme by Anders Norén.